Journal de Bord, Lifestyle

Journal de Bord #1

journal-de-bord-1

Je commence cette série d’articles dans le même esprit que lorsque j’ai ouvert le blog, sans savoir où ça me mènera, mais la certitude que poser des mots, et sûrement des images, me plaira.

Un peu à la façon d’un journal de bord, d’un carnet de notes au fond d’un sac, je compte le remplir au fur et à mesure de mes pensées, mes idées, sans avoir de plan établi. C’est parfois bien mieux comme ça, non ?

Journal de Bord #1 - Un été déconnecté

J’ai écrit cet article lors de mon dernier jour de vacances. Après avoir moi aussi fais ma rentrée, je me suis dit que ce serait une bonne idée de se remémorer juillet & août ensemble. Ces deux mois qui, même si on n’est pas en vacances, restent différents des autres mois de l’année. Souvenir d’un été déconnecté, où le temps, pour moi, s’est arrêté.

Journal de Bord #1 - Un été déconnecté - coucher de soleil Orléans

Entre la France et l’Angleterre, j’ai pu, pendant l’été, quitter ma routine au rythme effréné, et prendre du temps pour moi, pour de vrai, sans montre ni téléphone. J’ai désactivé les notifications Gmail et LinkedIn, quitté Twitter, et j’ai laissé glisser ces 60 jours. C’était bien. C’était calme. Ça m’a fait un bien fou, de voir ma famille, de réfléchir à mes projets, d’en concrétiser quelques uns et de faire avancer les autres.

C’est toujours difficile de lâcher le téléphone, ou l’ordinateur. D’autant plus lorsque ça fait parti de son job. Mais il n’y a rien de tel pour faire le point (sur soi, sa vie, son boulot, tout). J’en suis ressortie sereine, apaisée, plus confiante, en l’avenir et sur ce qui m’attendais à Londres, et partout ailleurs.

Journal de Bord #1 - Un été déconnecté - coucher de soleil Orléans

Journal de Bord #1 - Un été déconnecté - coucher de soleil Orléans

Quelques photos prises un soir près d’Orléans, en juillet. Le ciel s’est embrasé, un peu comme à Dublin. Ce spectacle de fin de journée me fait toujours le même effet, et me laisse sans voix. Un coucher de soleil me rappelle toujours à quel point il est important pour moi de prendre du recul, de me détacher des futilités. Un regard levé au ciel et la beauté du moment va me faire réfléchir à ma vie toute entière. Pas besoin de filtre, pas besoin d’effets rajoutés pour apprécier et se remémorer ces instants. Je cogite beaucoup comme nana, vous l’aurez vite deviné. Chacun son déclic, son petit rappel. Pour moi, cet été en a été un, encore un de plus que je peux rajouter à ma liste lorsque la pression prend le dessus, lorsque le stress est un peu trop présent. A la façon d’une piqure de rappel, je m’envoie moi-même des signaux pour lâcher prise, et vivre un peu plus dans l’instant, un peu plus en étant moi-même, en faisant en sorte de profiter de chaque seconde passée. Je vous l’avez dit, que je cogitais beaucoup…

Journal de Bord #1 - Un été déconnecté - coucher de soleil Orléans

Journal de Bord #1 - Un été déconnecté - coucher de soleil Orléans

Journal de Bord #1 - Un été déconnecté - coucher de soleil Orléans  Journal de Bord #1 - Un été déconnecté - coucher de soleil Orléans

 

Et vous, vous en avez des moments comme ça ? Des déclics ?

Share:

Laisser un petit mot

Your email address will not be published. Required fields are marked *