Tolède & Madrid

Tolède & Madrid

Tolède

Entourée sur trois côtés par le fleuve Tago, Tolède est connue comme la ville des trois cultures en raison de la force de ses influences chrétienne, musulmane et juive. Située dans le centre de l’Espagne, dans la région de Castille-La Manche, Tolède est l’une des villes espagnoles inscrites au patrimoine mondial de l’humanité, et la vieille ville fortifiée est chargée d’histoire. Il y a tant d’attractions culturelles dans la ville ; voici les 15 que vous ne pouvez pas manquer.

Se promener dans la vieille ville

Il n’est pas surprenant que l’UNESCO ait inscrit le centre historique de Tolède au patrimoine mondial de l’humanité. C’est un mélange fascinant de différents styles et cultures, avec des églises, des mosquées et des synagogues toutes situées côte à côte. Entrez par l’une des nombreuses portes de l’ancienne muraille de la ville, comme la célèbre Puerta del Sol, de style mauresque, et déambulez dans les rues étroites et pavées. Elles vous mèneront à de magnifiques places, dont la place principale du Zocodovar, l’ancien site d’un marché arabe qui est encore aujourd’hui le centre de la vie à Tolède.

La cathédrale

On dit souvent que la cathédrale de Tolède est l’une des plus belles d’Espagne, et c’est un excellent exemple du style gothique espagnol. Sa construction a commencé au XIIIe siècle et elle est aujourd’hui remplie d’œuvres d’art incroyables de Caravage, Tiziano, Rubens et El Greco. À l’intérieur de la cathédrale, vous verrez également plusieurs chapeaux rouges suspendus. Ils sont placés juste au-dessus des tombes des évêques, prêts pour leur retour à la vie.

L’Alcázar

Chaque panorama de Tolède est dominé par cette imposante structure rectangulaire, qui se trouve au sommet de la plus haute colline de la ville. La visite du musée de l’armée à l’intérieur donne un aperçu fascinant du passé varié de la ville, de la période romaine jusqu’à la guerre civile espagnole.

Le district juif

Tolède est une ville aux multiples cultures, et ce depuis de nombreux siècles. Même après la reconquête chrétienne, les influences musulmanes et juives ont perduré. Le quartier juif abrite plusieurs synagogues importantes, telles que l’ancienne Santa Maria la Blanca et la synagogue Trànsito, symbole de la fusion entre les traditions juive et espagnole. Au musée séfarade, vous pouvez découvrir l’histoire de la communauté juive espagnole et de son expulsion par les rois catholiques.

El Greco

Il existe plusieurs sites autour de Tolède où vous pouvez découvrir les œuvres d’El Greco, le peintre qui a passé une grande partie de sa vie ici. Vous pouvez trouver une collection de peintures à la maison-musée du Greco dans le quartier juif, qui n’était pas la maison du Greco lui-même, mais qui est néanmoins un bel endroit à visiter, avec un jardin et une cour tranquilles. Vous pouvez également voir certaines des œuvres du Greco à la cathédrale et à l’église Saint-Thomas, ainsi qu’à l’hôtel Greco Rooms récemment ouvert.

Mosquée du Cristo de la Luz

Explorez le passé musulman de Tolède dans cette ancienne mosquée située dans la vieille ville, un monument important qui combine de manière impressionnante les traditions mauresques et espagnoles. Elle était autrefois connue sous le nom arabe de Bab al-Mardum, du nom des portes de la ville fortifiée situées à proximité.

Les bains arabes

Une autre façon de découvrir la culture arabe à Tolède est de découvrir l’ancienne tradition des bains publics comme celui-ci. La Medina Mudejar Banos Arabes est toujours très fonctionnelle, et vous pouvez vous détendre dans le circuit de piscines chaudes et froides et profiter d’un massage, ainsi que de thé à la menthe arabe et de biscuits.

La nourriture

La gastronomie de Tolède est riche et variée, intégrant les saveurs des trois cultures, ainsi que les produits frais de la campagne environnante. Parmi les plats les plus célèbres de Tolède, citons le cochon de lait et les carcamusas, qui sont des veaux servis dans un ragoût de légumes, ainsi que les poires farcies, le fromage de manchego et la pâte d’amandes. La vieille ville regorge de petits restaurants servant des plats traditionnels, comme L’Abadia, qui bénéficie d’un emplacement exceptionnel dans les caves d’une ancienne maison du XVIe siècle.

Un atelier sur l’épée

L’acier de Tolède est recherché depuis des siècles, et à l’époque médiévale, une épée de Tolède était la marque ultime d’un grand guerrier. Les armes étaient légendaires entre le XVe et le XVIIe siècle pour leur force et leur durabilité supérieures. Aujourd’hui, elles sont exposées dans les musées d’armurerie du monde entier. Pendant votre séjour à Tolède, arrêtez-vous dans le célèbre atelier de sabre de Mariano Zamorano, situé dans ce qui était autrefois les écuries royales. Dans les salles exiguës de l’atelier, Zamorano et ses artisans hautement qualifiés travaillent encore dans l’obscurité et la chaleur extrême pour forger et polir sabre après sabre, dans le même style que celui que l’on voyait ici il y a des centaines d’années.

Le centre culturel

Le centre culturel de Tolède n’est pas seulement un point de rencontre pour les artistes mais aussi pour les jeunes de la ville. Il organise toutes sortes de spectacles et d’expositions d’artistes locaux, nationaux et internationaux de tous types.

Madrid

Cette grande ville européenne a sa part d’agitation, mais cela ne signifie pas qu’elle lésine sur les moyens d’offrir aux visiteurs une expérience espagnole authentique. Le musée du Prado présente des œuvres de certains des artistes espagnols les plus célèbres, dont Velázquez et Goya. Le Palacio Real (palais royal) est ouvert au public et le marché aux puces El Rastro ou les boutiques haut de gamme de Salamanque offrent des heures de shopping. Mais si vous êtes épuisé par une longue journée de tourisme, vous pouvez vous reposer dans un café en plein air, en particulier ceux qui longent la Plaza Mayor. Une fois votre énergie retrouvée, dégustez des spécialités de choix dans un bar à tapas avant de vous rendre au club.

Plaza Mayor

Cette place, située au cœur de Madrid, est plus une attraction à vivre qu’à voir. Entourée de cafés et de bars, la Plaza Mayor supplie pratiquement les passants de prendre place, de commander un café ou un verre de vin (selon l’heure de la journée) et de regarder les gens. Non seulement des foules de touristes y passent, mais de nombreux artistes de rue y plantent leurs pieds pour se divertir. La place commence à s’animer vers 14 heures et sera de plus en plus fréquentée à la tombée de la nuit. Si vous vous trouvez à Madrid pendant les vacances, les habitants vous recommandent de visiter les marchés de vacances qui se tiennent sur la place.

Parque del Buen Retiro

À l’est du centre de Madrid, le Parque del Buen Retiro (parc du Retiro) peut être traduit par « parc de l’agréable retraite », et c’est bien de cela qu’il s’agit : une vaste étendue de verdure luxuriante remplie de jardins formels, de lacs, de cafés, d’aires de jeux et bien plus encore. Ce parc de plus de 300 acres abritait auparavant le palais et les jardins de Philippe IV et n’a été ouvert au public qu’à la fin du XIXe siècle.

Aujourd’hui, vous pouvez toujours louer une barque au Palacio de Cristal (Palais de cristal), qui organise régulièrement des expositions d’art, ou vous arrêter pour sentir les roses dans la Rosaleda (Roseraie), qui compte plus de 4 000 roses. De plus, pour ceux qui voyagent avec des enfants, le Teatro de Titeres accueille des spectacles de marionnettes la plupart des week-ends.

Musée du Prado

L’élégant Museo Nacional del Prado, l’un des musées les plus célèbres de Madrid, est constamment présenté par les voyageurs comme un incontournable. Ouvert en 1819 sous les encouragements de la reine Maria Isabel de Braganza (épouse du roi Ferdinand VII), le musée contient 8 600 peintures et plus de 700 sculptures, présentant les styles d’art espagnol, italien et flamand. Parmi les œuvres les plus célèbres présentées, citons « Las Meninas » de Velazquez, « Le 3 mai 1808 » de Goya, « L’Adoration des bergers » du Greco. Les voyageurs notent qu’il est parfois difficile de s’approcher de ces peintures célèbres, et recommandent aux visiteurs de venir tôt ou tard pour avoir la meilleure chance de voir ces œuvres sans la foule des autres.

Il y a souvent des files d’attente à l’extérieur du Prado, alors prévoyez d’arriver tôt et assurez-vous de porter des chaussures confortables. Le Prado demande un droit d’entrée de 15 euros pour les adultes (les visiteurs de moins de 18 ans et les étudiants de 18 à 25 ans entrent gratuitement avec un adulte payant). Si votre itinéraire le permet, essayez de visiter le musée pendant les heures libres (généralement les deux dernières heures de la soirée). Toutefois, si vous vous considérez comme un amateur d’art, suivez les conseils des anciens visiteurs et consacrez au moins une demi-journée à la visite du musée.

Le musée est ouvert du lundi au samedi de 10 h à 20 h et le dimanche et les jours fériés de 10 h à 19 h. Vous trouverez le Prado à côté du parc du Retiro, et vous pourrez rejoindre l’attraction en passant par les stations de métro Atocha ou Banco de España. Outre une boutique de souvenirs et un café, le musée propose également des casiers et des audioguides (moyennant un supplément).

Puerta del Sol

Le véritable centre de Madrid – le kilomètre zéro – la Puerta del Sol se remplit de fontaines jaillissantes, de boutiques, de restaurants et de beaucoup de monde. Si vous cherchez un endroit pour vous reposer les pieds après une longue journée de visite, ou un endroit tranquille pour vous loger, Sol n’est pas l’endroit idéal. Le quartier est toujours bondé, surtout la nuit, lorsque la ville s’anime, les gens qui passent par la place cherchant à faire la fête dans certains des bars et boîtes de nuit les plus branchés de Madrid (dont beaucoup sont situés à Sol). Cependant, c’est le meilleur endroit pour goûter à la vie et à l’animation de Madrid, donc même si vous sortez dîner, ne laissez pas passer l’occasion de vous promener et de découvrir le quartier.

De récents voyageurs ont déclaré que c’est une excellente destination pour les observateurs, compte tenu de la concentration d’artistes de rue. Et si vous y allez au cours de la nouvelle année, vous trouverez la Puerta del Sol, la place du temps en Espagne. Si vous descendez de la station de métro Sol, vous serez au cœur de l’action.

Palacio Real

Ce palais royal a abrité les rois d’Espagne du milieu des années 1700 au début des années 1900. Bien que la famille royale ne vive pas actuellement dans le palais, celui-ci est toujours considéré comme sa résidence officielle. Il est également considéré comme le plus grand palais royal d’Europe occidentale, avec un total de 3 000 pièces, dont certaines seulement sont ouvertes au public, notamment l’armurerie populaire et la pharmacie royale.

La majorité des visiteurs ont été impressionnés par le luxe et la grandeur du palais, mais beaucoup se sont également plaints des longues files d’attente pour y entrer. Si vous voulez battre la foule, assurez-vous d’arriver tôt.

L’entrée coûte 10 euros pour les adultes et 5 euros pour les enfants de 5 à 16 ans. Le Palacio Real est ouvert de 10 heures à 18 heures, d’octobre à mars. D’avril à septembre, il reste ouvert jusqu’à 20 heures. Si vous n’êtes pas intéressé par une visite de l’intérieur du palais, vous pouvez visiter ses jardins sur place. Les jardins néoclassiques Sabatini sont adjacents à la propriété, et facilement accessibles par un escalier de rue. Cependant, si vous voulez vraiment battre la foule du palais, descendez la rue derrière le palais jusqu’aux jardins du Campo del Moro, moins fréquentés, pour une retraite véritablement royale. Vous pouvez rejoindre les jardins de Campo del Moro en descendant du métro Príncipe Pío, et le palais en descendant des stations de métro Ópera ou Plaza de España.

Mercado de San Miguel

Le Mercado de San Miguel, un marché construit en verre et en fonte magnifiquement orné, est une halte populaire pour les touristes à Madrid, d’autant plus qu’il est situé juste en dehors de la Plaza Mayor. Les visiteurs peuvent y acheter du vin, prendre un cocktail, un jus ou un café, grignoter une variété de tapas prêtes à l’emploi, ou encore se procurer certains ingrédients pour le déjeuner ou le dîner aux étals de fruits, de fruits de mer et de viande.

Les visiteurs récents ont adoré le vaste choix de nourriture proposé, ainsi que l’atmosphère amusante et animée, et ont décrit le marché comme un « must », surtout pour les gourmands. Certains voyageurs ont cependant estimé que le marché était trop cher et trop touristique, manquant du caractère que l’on trouve dans d’autres marchés, comme le Mercado de San Anton à Chueca. D’autres ont mis en garde contre les pickpockets et ont rappelé aux futurs visiteurs qu’il fallait présenter un reçu d’un vendeur pour utiliser gratuitement les toilettes.

Les voyageurs trouveront le Mercado de San Miguel sur la place du même nom, à côté de la Plaza Mayor. Le marché est ouvert de 10h à 12h du dimanche au mercredi et de 10h à 2h du jeudi au samedi