Lifestyle

Quelle est la chose la plus courageuse que tu aies jamais faite ?

quelle-est-la-chose-la-plus-courageuse-que-tu-aies-jamais-faite

Dimanche soir, en laissant doucement s’étirer la journée jusqu’à ce qu’arrive la soirée, je suis tombée sur cette vidéo. Cette vidéo de femmes, jeunes et moins jeunes, qui racontent ce qu’elles ont fait de plus courageux dans leur vie.

Une vidéo inspirante, touchante, drôle pour les plus petites interviewées. Et puissante pour les femmes un peu plus âgées. Une vidéo qui m’a fait me questionner. Et moi, quelle est la chose la plus courageuse que j’ai faite dans ma vie ?

Difficile de trouver une seule réponse… 

Je répondrai certainement que j’ai volé. Que j’ai sauté d’une montagne dans les Alpes en parapente et que j’ai survolé un lac, en se laissant porter par les vents. Que c’était une expérience exceptionnelle, pleine de stress et d’adrénaline. Qu’une fois dans les airs je me suis sentie puissante. Vivante. 

Ou peut-être que je répondrai que j’ai plongé. En ayant une peur presque phobique des profondeurs. En ne sachant pas si j’allais sauter dans l’eau une fois le bateau arrivé à destination, tellement la peur était présente, pressante, de tout arrêter et rebrousser chemin vers notre île. Qu’une fois l’équipement sur le dos, les palmes enfilées, le masque posé, j’ai vraiment hésité. Le coeur battant et les jambes un peu tremblantes. À regarder les vagues beaucoup plus impressionnantes que prévues, l’eau plus sombre que j’aurai imaginé… Et puis j’ai sauté. Et je me suis retrouvée sous l’eau, à descendre, mètre par mètre. À découvrir un autre monde, celui où le temps s’arrête presque, où la respiration ralentit et les mouvements se décomposent en quatre temps. Et que j’ai tellement aimé l’expérience que j’ai savouré la deuxième plongée. En respirant encore plus lentement, en laissant mes mouvements s’étirer et trouver le rythme parfait pour rester, le plus longtemps possible. 

Ou alors je te raconterai que j’ai donné une présentation. Sur scène. Avec un micro. Et que j’étais terrifiée. Tellement terrifiée, que j’ai recommencé quelque mois après. Que mon syndrome de l’imposteur m’en a fait voir de toutes les couleurs. Et que jusqu’au dernier moment, je pensais à m’échapper. Et une fois devant l’audience, j’ai commencé à parler, à voir tous ces visages tournés vers moi, et j’ai continué. En pilote automatique. En me laissant guider, par mon travail, mon expérience et mon propre rythme. Et l’assurance est venue, même si la pression est restée. Elle reste toujours là. Mais la satisfaction ressentie une fois une présentation finie est tellement énorme que toute cette angoisse vaut le coup. Que de monter sur scène pour parler d’un sujet que je ne connaissais pas il y a quelques mois, dans une langue que je ne maîtrisais qu’à moitié il y a quelques années, est vraiment une expérience mémorable qui permet de prendre beaucoup de recul et faire taire presque à jamais cette petite voix qui te dit que tu n’es pas assez.

Ou bien je te parlerai d’avoir acheté un appartement dans un autre pays que le mien, sans savoir combien de temps je prévoyais d’y rester. De signer des papiers en néerlandais chez un notaire, de voir son nom sur l’interphone et d’avoir un crédit pour 30 ans de ma vie. Que l’excitation est constamment mêlée à la pression d’avoir pris la bonne décision. 

La chose la plus courageuse que tu aies faite | Amsterdam | Lifestyle | Let' Em go, blog voyage, lifestyle & expatriation

Ou alors je te dirai que la chose la plus courageuse que j’ai jamais faite, c’est peut-être de m’être trouvée. Après m’être tant cherchée. Et c’est d’être celle que je suis. Sans filtre, sans nuance, mais vraie. Honnête, directe, et imparfaite. Que la chose la plus courageuse que j’ai jamais faite c’est d’exprimer mes émotions, mais surtout mes peurs. De les partager. De les raconter, à l’écrit ou en vrai. Et qu’à côté de ça, voler, plonger, ou monter sur une scène, ce n’est rien… Rien d’aussi terrifiant que de se retrouver exposée, que de se dévoiler, et de tout déballer. D’être vulnérable, sans se cacher. D’apprendre à se montrer. Et finalement ce serait certainement ma réponse. La chose la plus courageuse que j’ai jamais faite, c’est de m’apprivoiser. 

Peut-être que j’élaborerai sur le sujet, que je poserai des mots sur la façon dont ça a changé ma vie. Dont j’ai changé ma vie. Sur cette notion de courage qui généralement est absente de ce type d’aventure. Car c’en est une, d’aventure. Pas forcément la plus joyeuse, ni la plus facile. Mais la plus gratifiante. 

La chose la plus courageuse que tu aies faite | Amsterdam | Lifestyle | Let' Em go, blog voyage, lifestyle & expatriation

C’est une réflexion intéressante, presque nécessaire, je pense. Certainement plus à un certain moment de sa vie, quand les années commencent à défiler, un peu trop vite. Encore une fois, ce sujet mérite un billet…  Mais on verra plus tard. Pour l’instant, c’est toi qui m’intéresse.

Sans pour autant développer ta pensée si tu n’es pas prêt-e, je serai curieuse d’en savoir plus sur ce que toi, tu as fait de plus courageux dans ta vie…  

Tu me dis ? La chose la plus courageuse que tu aies faite | Lifestyle | Let' Em go, blog voyage, lifestyle & expatriation

Share:

1 Comment

  1. Avatar
    3 kleine grenouilles
    Je dirais que c’est d’affronter ma peur que ma plus jeune fille soit différente et d’enclencher cette recherche d’un diagnostic.

    http://3kleinegrenouilles.com/

    06 . 06 . 2019

Laisser un petit mot

Your email address will not be published. Required fields are marked *