Vie d'expat

Quand est-ce que tu rentreras en France ?

quand-est-ce-que-tu-rentreras-en-france

Et après ça, vous rentrerez ? Et vous allez vous poser à un moment ou un autre ? Et quand est-ce que vous retournerez en France ?

Quand rentreras-tu en France ? - Vie d'Expat sur Let' Em go

Je ne sais pas. Pourquoi cette question la première ? Je sais bien que ce n’est pas méchant ni rien, juste de la curiosité. C’est bien la curiosité, ça me fait plaisir même. J’aime parler de nos choix de vie un peu différents de nos amis, de notre famille. J’aime expliquer notre vision du travail, la façon dont on consomme, dont on vit les choses, dont on voyage, dont on vie à deux aussi.

J’aime parler tout court.

Mais en me posant cette question à chaque fois c’est comme si tu sous-entendais qu’il fallait qu’il y ait une fin à ce choix de vie, pour que la “vraie” vie commence. Ou recommence.

Comme si le fait d’avoir une notion différente de stabilité et de projets rendait ma vie d’expat une passade. Et que ma vie d’adulte, comme on pourrait l’appeler, commencerait vraiment.

Et pourtant, une expat, je n’en suis une que depuis deux années, à peine. Qu’est-ce que ce sera dans cinq ou dix ans ?

Quand rentreras-tu en France ? - Vie d'Expat sur Let' Em go

Quand rentreras-tu en France ? - Vie d'Expat sur Let' Em go

C’est étonnant parfois, lorsqu’on fait un peu attention aux questions qu’on reçoit, le vocabulaire utilisé, la tournure des phrases. Je décortique beaucoup, je le sais. Mais ça reste, néanmoins, étonnant.

J’aime mon pays. Je revendique mes origines, fièrement même. J’admire notre patrimoine, je défends nos valeurs, j’apprécie notre cuisine et nos bons vins. Mais c’est à distance que je m’y sens le mieux. La France, c’est de loin que je la préfère. L’atmosphère, le marché du travail, entre autres, font que je n’ai pas envie d’y envisager un futur.

Certains me diront “Pour l’instant peut-être, mais tu verras, ça va changer”. Comme s’il fallait se justifier de vouloir vivre ailleurs, que ce soit dans un département autre que celui de sa naissance, ou alors dans un pays à la culture ou à la langue différente.

Quand rentreras-tu en France ? - Vie d'Expat sur Let' Em go

Pourquoi tu ne me demandes pas ce qui me plaît dans le fait de vivre loin, plutôt que de me demander quand je reviendrai ? Ça pourrait être intéressant comme angle d’attaque, et on pourrait échanger sur nos modes de vie. Mais comme on dirait au UK, no offense !

J’aime parler, j’aime décortiquer. Et y passer des heures, dans un bar ou face à une cheminée, débattre et argumenter. En français, et maintenant en anglais.

Quand rentreras-tu en France ? - Vie d'Expat sur Let' Em go

Lorsque je rentre en France, on me demande quand je rentrerai m’installer dans mon pays.

Et lorsque je suis à l’étranger, on me demande quelle sera ma prochaine destination.

Devine quelle est la question que je préfère…

Quand rentreras-tu en France ? - Vie d'Expat sur Let' Em go

Share:

23 Comments

  1. Avatar
    Lucie A.
    J’adore, joli texte! Merci de décortiquer cette question qui moi aussi me rend perplexe. “Alors, c’est fini le tour du monde?” “Alors tu rendre en France pour de bon”? “Mec, ça fait six ans que je vis plus en France et tu me poses toujours la même question, chaque année!!!”
    07 . 10 . 2016
  2. Avatar
    Nathalie Cookieetattila
    Très chouette cet article! Je m’y retrouve complètement même si la plupart des personnes dans mon entourage ont compris que ce que j’aime, c’est vivre à l’étranger sans limite de temps!
    11 . 09 . 2016
    • Em
      Em
      Merci pour ton petit mot 🙂 Ah c’est top alors, c’est toujours mieux d’avoir un entourage réceptif à ses envies, surtout quand ça implique une expat 🙂
      22 . 09 . 2016
  3. Avatar
    Julie lit au lit
    Je vis à 3 heures de route d’où j’ai grandi et on me demande souvent ce que je préfère entre les deux, si je pense retourner dans ma ville d’origine, blablabla. Ça fait plus de 11 ans que je suis déménagée, mais les questions sont toujours aussi bizarres. Comme si je pouvais comparer 2 villes et dire clairement ce que je préfère, autrement qu’en disant que je suis heureuse où je suis et que je suis contente de visiter l’autre ville quelques fois par année.

    Sois assurée que ce n’est pas moi qui va te juger et te dire qu’il serait temps que tu deviennes une adulte et que tu rentres au bercail. C’est ta vie et tu es assez grande pour faire ce que tu as envie. Tu peux te réaliser autrement qu’en suivant les traces que les autres aimeraient que tu suives.

    20 . 08 . 2016
    • Em
      Em
      Absolument, je rejoins totalement ton point de vue. Et préférer une ville ou un pays, c’est aussi une question d’état d’esprit, de période dans la vie où nos besoins et attentes sont différents de ce qu’ils pouvaient être des mois ou des années avant.
      L’important c’est de se sentir bien où on habite, peu importe les opinions !
      02 . 09 . 2016
  4. Avatar
    Élodie
    Merci Em pour cet article, je me suis totalement retrouvée dans ton histoire. Même si je ne suis expat que depuis 1 an, c’est souvent la question que l’on me pose, surtout ma famille qui a parfois du mal à comprendre mon choix 😉

    Mais quitter la France n’est pas renier la France, on l’aime bien notre petit hexagone et quelque soit la distance, il existera toujours un lien fort entre nous et notre pays d’origine <3

    Au plaisir de te lire à nouveau ! xxx

    17 . 08 . 2016
    • Em
      Em
      Je suis absolument d’accord avec toi ! Parfois je me suis retrouvée face à des personnes qui pensaient que vivre dans un autre pays, c’était “oublier d’où je venais”… La France, c’est mon pays, et ça le restera toujours. Même si je n’y repasse pas souvent, et même si je n’y habite pas.
      C’est assez étonnant de voir que finalement, peu importe la durée de l’expat, 1 an, 2 ans ou plus… On se retrouve avec les mêmes questions 😉
      Merci pour ton petit mot 🙂
      xx
      18 . 08 . 2016
  5. Avatar
    Sabine
    C’est ça, ça semble pour tout le monde être une passade. Toutes ces questions du genre “tu reviens quand ?”, “et tu ne cotises pas pour ta retraite ?”, “si tu reviens tu auras pas de chômage ?”, “tu vois vraiment ta vie là-bas ?”, etc. Je sais pas, non, non, oui ou ailleurs, blablabla. C’est un peu toujours le même refrain mais on s’y fait, il y a à côté les gens qui s’y intéresse vraiment, heureusement c’est le cas de mes proches qui m’encouragent même à continuer ma route, en Thaïlande ou ailleurs. C’est top ! Par contre, j’aimerais vivre cette aventure à 2, ce serait bien moins difficile. Mais voilà, comme toi, “La France, c’est de loin que je la préfère.” <3
    13 . 08 . 2016
    • Em
      Em
      Haha la retraite, le fameux sujet !! C’est toujours mieux quand ses proches encouragent une démarche d’expat’, surtout lorsque c’est sur un continent différent j’imagine !
      C’est vrai qu’à deux, ça permet vraiment de se soutenir, d’échanger… J’ai la chance d’avoir avec moi quelqu’un avec qui je partage beaucoup de choses, dont ce projet de vie ailleurs. Même si parfois ça ne va pas trop, je sais que je peux me reposer sur lui, et c’est vrai que ça change tout.
      Merci pour ton petit mot <3
      18 . 08 . 2016
  6. Avatar
    Linette
    Mon frère est expat depuis… pfiouuuu… 12 ans? 15 ans?
    je respecte son choix et je me réjouis qu’il en soit heureux.
    Mais c’est vrai qu’à chaque fois qu’il rentre (ça lui est arrivé de faire un an en France entre deux missions) j’espère secrètement que ça sera pour de bon. Parce que j’ai envie de le voir plus souvent qu’une fois par an. parce que j’ai envie de voir sa femme, de voir grandir mes nièces, qu’il voit grandir mes enfants. Oui, skipe and co… c’est pas pareil. J’ai envie de les voir l’été dans la maison familiale.
    bref, je pourrais tout à fait lui demander quand est-ce qu’il compte rentrer ! mais ce que ça cacherait chez moi, c’est juste “tu me manques” 😉
    10 . 08 . 2016
    • Em
      Em
      Hello Linette,
      Merci pour ton commentaire. En effet, de ce point de vue je comprends mieux la question et les attentes, du coup 🙂
      18 . 08 . 2016
  7. Avatar
    Christophe
    “La France, c’est de loin que je la préfère”… J’aime bien cette phrase.
    La France est un pays énervé dont les accès de colère se vivent mieux lorsqu’on les voit de loin 😀

    L’expatrié est un phénomène nouveau dans notre beau pays pas franchement ouvert sur le monde (d’ailleurs… “expatrié”, vous qui décortiquez, c’est pas innocent comme mot, non ?).

    Allez… vive la France, et profitez.

    03 . 08 . 2016
    • Em
      Em
      Merci 🙂
      C’est vrai ! La France est passionnée, on crie d’abord, et on réfléchit après (bon, c’est extrêmement caricatural, mais vous voyez l’idée…) 🙂
      En effet, l’expatrié, ça soulève des questions. Ça bouleverse des codes de vie parfois bien établis. Et puis partir à “l’étranger”. Rien que ce mot, à décortiquer, je peux y passer du temps. Mais oui, “expatrié”… C’est pas innocent. C’est différent, c’est pas très positif.
      Ah… La France. Toujours contente d’y rentrer, toujours contente d’en repartir 😉
      09 . 08 . 2016
  8. Avatar
    Tara B.
    Je crois que tous les expats passent par cette question lorsqu’il font une halte dans leur pays d’origine. Moi je l’entends plus comme un “quand est-ce qu’on te garde un peu près de nous ? Parce que loin c’est bien, mais c’est surtout loin”, et je les comprends parce que moi aussi je les trouve loin lorsque je suis dans mon pays d’accueil. Je n’ai jamais eu l’impression que ça avait à voir (pour l’instant en tout cas) avec un questionnement sur un “choix de vie à l’étranger” (mais c’est peut-être aussi parce que dans ma famille l’expat n’est pas une première du tout…).
    02 . 08 . 2016
    • Em
      Em
      Ah, intéressant, je n’avais jamais pensé à cette question sous cet angle ! Merci pour ton mot 🙂
      Ça doit sûrement jouer… Pour le coup, de mon côté, pas d’expat, et peu de “gros déménagements”, de vie loin de notre région. Je suis la première. Peut-être que les suivants auront un retour différent du coup 😉
      09 . 08 . 2016
  9. Avatar
    Ophélie G.
    “La France, c’est de loin que je la préfère.” En quelques mots, tu résumes parfaitement ce que je ressens vis-à-vis de la France. Personnellement, je suis contente, presque plus personne ne me pose cette question concernant le retour. Ça fait du bien ! xx
    02 . 08 . 2016
    • Em
      Em
      Merci pour ton petit mot 🙂 Tu m’étonne, je te comprends ! Bientôt mon tour, j’espère 😉
      xx
      09 . 08 . 2016
  10. Avatar
    Kenza
    Après six ans, ce sont les mêmes questions 🙂 elles sont de plus en plus frustrantes, on se sent de plus en plus obligé de se justifier. Et quand le “quelle est ta prochaine destination ?” arrive de plus en plus tôt, avant même de te laisser appréhender ce nouvel endroit et qu’on te demande “mais ici ça te plait ?”…
    Faites comme vous le sentez. Le retour n’est pas non plus un échec, je l’ai appris à mes dépends. Ca peut être revenir pour mieux repartir !
    02 . 08 . 2016
    • Em
      Em
      Comme quoi, je pense que ça dépend des personnes et de l’environnement 😉 Rien de pire que ce genre de question, où tu sais qu’en plus tu as exactement 2 minutes chrono pour expliquer un choix de vie…
      C’est vrai, je pense qu’une partie de moi se dit que si je rentre, c’est que j’ai raté quelque chose. Mais comme tu le dis si bien, revenir pour mieux repartir… Peut-être plus loin, peut-être pour quelque chose de différent… À voir, l’avenir nous le dira 🙂
      09 . 08 . 2016
  11. Avatar
    Audreycologne
    Je te rassure, après quelques années, les gens se lassent 😉 Je vis depuis 6 ans en Allemagne et ca fait bien 2/3 ans qu’on ne me pose plus cette question 🙂
    02 . 08 . 2016
    • Em
      Em
      Ah, ravie de lire ton retour ! 🙂
      09 . 08 . 2016
  12. Avatar
    Estelle
    Le tout est super bien résumé par tes 3 dernières phrases, jolie plume 🙂 Mais je pense d’ailleurs que c’est assez spécifique à la France… J’aurais du mal à l’expliquer mais ici, si tu ne vis pas dans ton pays c’est que tu ne l’aimes pas. Or c’est archi faux, comme tu l’expliques si bien 🙂
    02 . 08 . 2016
    • Em
      Em
      Merci pour ton compliment, ça me fait vraiment plaisir <3 Je pense aussi... Ou alors je n'ai pas encore rencontré assez d'expat de France et d'ailleurs pour me dire le contraire, affaire à suivre ;)
      09 . 08 . 2016

Laisser un petit mot

Your email address will not be published. Required fields are marked *